Lutte contre le moustique tigre Publiée le 12 sept. 2016


#

« Moustique tigre » - Privons-le d’eau !

Si la saison est globalement sèche jusqu’à présent et si, tant en ce qui concerne les moustiques traditionnels issus des zones humides (Aedes caspius principalement) que les moustiques urbains (le « moustique tigre » Aedes albopictus essentiellement), l’atmosphère est plutôt calme, la chaleur et le manque de pluie ont pour conséquence un recours plus important à des mises en eau artificielles : arrosages, en ville, et irrigations, en secteurs ruraux.

Et ces mises en eau ont une incidence sur la prolifération des moustiques.

Ce moustique est actif jusqu’à son hivernation (diapause), c’est-à-dire jusqu’à début novembre.


Qu’il pleuve ou qu’il fasse sec, les mises en eau susceptibles de faire se développer le « moustique tigre », dans l’environnement domiciliaire (jardins, cours, terrasses, loggias, balcons) sont aussi bien artificielles que naturelles.

Donc, quelle que soit la météo, il faut continûment veiller à priver d’eau l’insecte piqueur. Rappel des situations les plus fréquemment rencontrées et des gestes préventifs adaptés (check-list) :



film proposé par EID Méditerranée

(Entente Interdépartementale de Démoustication) :

Quelques gestes simples pour éviter la prolifération du moustique tigre